17.-Torgslaget 17. mai 1829

La bataille de la Place, 17 mai 1829

Le 17 mai 1829, le navire postalConstitutionenfit escale à Christiania. La population se rassembla pour saluer l'arrivée du bateau et entama à cette occasion une marche en faveur de la Constitution du 17 mai - et non celle du 4 novembre.

Comme le rassemblement refusait de se dissoudre, le chef de la police fit appel à l'armée. Le gouverneur décida de recourir à la force pour disperser la foule. Le commandant d'Akershus envoya la cavalerie et l'infanterie sur la Place de Christiania. Après que le magistrat eut lu trois fois les articles de loi relatifs aux soulèvements, les troupes se mirent en position.

La bataille de la Place fut à l'origine d'un fort mécontentement en Norvège. Le gouverneur Baltzar von Platen fut tenu responsable de l'usage de la force contre les civils norvégiens non-armés. Cet évènement mit fin à la présence de commandants suprêmes suédois en Norvège.

Une des conséquences de la bataille de la Place du 17 mai 1829 fut la « norvégianisation » de la hiérarchie de commandement en Norvège et un gain en autonomie de l'armée du pays.